Auteurs

Comment écrire ?

Avant de lire les recommandations, veuillez choisir le type d'article que vous souhaitez soumettre.

Les textes à publier dans Hygiènes doivent se conformer aux règles générales des publications scientifiques : rigueur, précision, concision et honnêteté. Les auteurs doivent garder à l’esprit que le lectorat des revues est composé de professionnels qui n’ont pas tout le temps souhaitable à consacrer à la lecture de leurs travaux : il est donc demandé qu’ils aillent à l’essentiel, sans détour inutile, en utilisant les modes d’expression les moins ambigus.

Les manuscrits peuvent être soumis en français ou en anglais.


Adresse de réception : redaction@healthandco.fr


Téléchargez les Recommandations aux auteurs (PDF)

Quelle structure d'article ?

Quelle que soit la forme rédactionnelle de l’article, l’article comportera :

  • Un titre explicite mais court (et, si possible, sa traduction en anglais , ou en français si l’article est en anglais).
  • Le nom et prénom de l’auteur principal (à qui doit être envoyée toute correspondance) avec ses coordonnées précises (adresse postale professionnelle complète et e-mail qui figurera dans l’article).
  • Les noms et prénoms des coauteurs éventuels avec leur affiliation principale (institution, service, ville). Il est souhaitable de ne pas dépasser le nombre de cinq signataires pour un article. Si le nombre des contributeurs réels du travail devait dépasser ce nombre, il est recommandé de les regrouper sous l’intitulé « … et le groupe de travail / ou … et le groupe de recherche » et de les citer tous en bas de première page. On veillera à ce que les personnes ayant contribué au travail (et seulement elles) soient correctement valorisées.
  • Six mots-clés au maximum à des fins d’indexation, en français (et si possible en anglais, ou en français si l’article est en anglais) : il est recommandé de choisir des mots-clés spécifiques et de s’inspirer du thésaurus des mots-clés (français/anglais) du domaine des revues (http://opentheso.healthandco.fr/opentheso/).
  • Un résumé en français (et si possible en anglais), présenté selon la forme rédactionnelle proposée.
  • Le texte de l’article organisé en paragraphes logiques, rythmé au moyen de sous-titres et d'intertitres, et complété de figures, tableaux, encadrés et annexes. Sa forme et sa taille correspondront à celles de la forme rédactionnelle proposée.
  • Des documents complémentaires peuvent être associés au texte et rendus accessibles, avec l’article, sur le site de l’éditeur : protocole d’étude, documents d’enquête, questionnaires, tableaux de données, tableaux et figures complémentaires… Ils seront annoncés dans le texte de l’article par une note de bas de page. Souhaités mais non obligatoires, leur choix sera discuté entre la rédaction et l’auteur principal.
  • Des références bibliographiques obligatoirement appelées dans le texte (entre crochets et avant une éventuelle ponctuation) par ordre d'apparition et rédigées en respectant la présentation « Comment citer » avec les abréviations usuelles pour les titres de revues (voir la liste publiée dans le Cumulated Index Medicus accessible à : http://www2.bg.am.poznan.pl/czasopisma/medicus.php?lang=eng
  • Les tableaux, figures et illustrations sont appelés dans le texte et leur placement dans le corps de l'article est ainsi clairement identifié. Ils doivent comporter une légende explicite et précise permettant de les comprendre sans avoir recours au texte de l’article, par exemple :
    • Tableau I - Prévalence de C. difficile et mise en évidence de toxines dans les selles en fonction du contexte clinique. Appelé comme (Tableau I) (chiffres romains) dans le texte.
    • Figure 3 - Répartition des temps d’attente (en minutes) en consultation d’urgences (N=310). Appelée comme (Figure 3) (chiffres arabes) dans le texte.
  • Des notes ou explications peuvent figurer au-dessous des tableaux et figures. Si des pourcentages sont présentés, les effectifs doivent être indiqués clairement. Les moyennes doivent être accompagnées d’un intervalle de confiance. Lors de la transmission à l’éditeur, les tableaux et figures seront impérativement réunis dans un autre document que celui du texte de l’article.
  • Les figures réalisées sous Excel® ou PowerPoint® doivent être accompagnées de leurs données chiffrées d’origine. Les autres illustrations peuvent se présenter sous forme de photographies numériques notamment en jpeg (poids mini : 300 Ko) et en PDF haute définition. Toutefois la revue ne peut accepter que des documents de très bonne qualité et se réserve le droit de refuser toute illustration qui ne correspondrait pas à cette exigence. Des documents complémentaires utiles en audio ou vidéo peuvent être référencés sur le site conjointement à l’article.
  • Quel que soit le support, les illustrations comme l’iconographie destinées à être reproduites dans l’article doivent être jointes à part dans l’envoi, le nom de l'auteur ou la source de l'illustration étant clairement identifié. Ce seront obligatoirement des duplicatas. La revue ne peut être tenue pour responsable en cas de perte des documents originaux. Les auteurs se sont chargés d'obtenir toutes les autorisations nécessaires à la publication d’illustrations soumises à droits d’auteur. La revue ne peut être tenue pour responsable d'un manquement à la législation en vigueur sur les droits à l'image.
  • En fin de texte, figureront :
    • Les remerciements éventuels précisant les collaborations et aides techniques.
    • Les soutiens financiers chaque fois que le travail a fait l’objet d’un financement.
    • La déclaration de conflit potentiel d’intérêts ajoutée par la rédaction en prenant en compte le formulaire auteurs reçu.

Quelques consignes rédactionnelles

  • La première fois qu'elles sont utilisées dans le texte, les abréviations suivent (entre parenthèses) leur expression intégrale [exemple : Organisation mondiale de la santé (OMS)]. A partir de la deuxième citation, seules les abréviations sont mentionnées. Les abréviations sont déconseillées dans les titres, intertitres et résumés.
  • Les noms de micro-organismes doivent respecter la nomenclature usuelle :
    • en minuscules pour l'appellation courante (exemple : staphylocoques),
    • en italiques pour l'appellation latine avec majuscule pour le genre et minuscule pour le nom d'espèce (ex : Staphylococcus aureus ou S. aureus). Il est possible d'utiliser sp ou spp (pluriel) pour l'espèce.
  • Pour les médicaments, produits ou matériels, il faut préférer le nom générique au nom commercial (sauf exception). En cas de nom commercial, ajouter le sigle ®.
  • Plus généralement, les normes typographiques adoptées par la revue sont celles en usage à l’Imprimerie nationale.

Bibliographie : comment citer ?

Un article

Klimowski LL, Rotstein C, Cumming KM, et al. An outbreak of invasive aspergillosis among allogenic bone marrow transplants: a case-control study. Infect Control Hosp Epidemiol 1985;6(9):347-355.

 

Un livre ou chapitre de livre

Freimuth F. Diagnostic des infections virales graves. In: Nitenberg G. & Cordonnier C. (ed.). Infections graves en onco-hématologie. Paris: Masson, 1991. p. 148-163.

 

Une référence réglementaire

Instruction n°DGS/VSS/VSS1/DGOS/PF/PF2/2016/145 du 10 mai 2016 relative aux échographies endocavitaires. BO Santé – Protection sociale – Solidarité n°2016/6 du 15 juillet 2016. 2 p. Accessible à : http://social-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2016/16-06/ste_20160006_0000_0067.pdf (Consulté le 23-03-2018).

 

Une publication sans auteur nominatif

Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Stratégie nationale d'amélioration de la qualité de vie au travail – Prendre soin de ceux qui nous soignent. Paris, décembre 2016. 20 p. Accessible à : http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/strategie_qvt_05122016.pdf (Consulté le 05-02-2018).

 

Un lien web

Si un document est accessible sur internet (téléchargeable en PDF par exemple), ajouter le lien à la fin de la référence, présenté de la façon suivante : Accessible à : http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/strategie_qvt_05122016.pdf (Consulté le 05-02-2018).

 

Un document atypique (une page d’un site web, une vidéo, etc.)

Citer son type entre crochets : Le Devoir. En bref – C. Difficile inquiète les Québécois [internet]. 14 novembre 2006. Accessible à : http://www.ledevoir.com/societe/sante/122801/en-bref-c-difficile-inquiete-les-quebecois (Consulté le 12-03-2018). Il n’est pas conseillé de citer des thèses et autres travaux difficilement accessibles sur le web.

 

A noter

  • Tous les auteurs (jusqu'à trois noms) doivent être cités avec l'initiale du prénom.
  • Au-delà de trois, remplacer les auteurs supplémentaires par la mention « , et al. ».
  • Les communications personnelles et données non publiées ne seront pas incluses dans la liste bibliographique, mais citées dans le texte, entre parenthèses avec la mention « non publié ».

Check-list

A respecter

Accords de publication des auteurs (formulaire auteurs)

Déclaration des conflits potentiels d’intérêts (formulaire auteurs)

Choix de la forme rédactionnelle en fonction de votre contenu

Plan général conforme à la forme rédactionnelle proposée

Taille conforme à la forme rédactionnelle proposée

Choix de mots-clés (conformes au thésaurus opentheso ou au MESH)

Abréviations et acronymes définis lors de la première utilisation

Références bibliographiques conformes au modèle

Références, tableaux, figures et illustrations appelés dans le texte

 

A fournir

Formulaire auteurs (avec les signatures) ;

Texte de l’article

Tableaux et figures (et leurs données chiffrées d’origine) ;

Documents annexes

Lettre (soumissions spontanées)

 

Type d'articles

Type d'articles Nombre de mots maxi. Nombre de caractères maxi.
(espaces compris)
Article original 3 000 18 000
Expérience et pratique 2 000 12 000
Revue générale 5 000 30 000
Mise au point 5 000 30 000
Lettre à la rédaction 1 500 10 000
En direct de... 1 500 10 000

 

Chargement

 

Financement, liens d'intérêts : que déclarer ?

Deux déclarations figurent dans le formulaire auteurs qui sont :

  • la déclaration de financement
  • la déclaration de liens d'intérêts

Déclaration de financement

L'auteur principal doit déclarer si l'étude dont est issu l'article a été financée et par quelle organisation elle l'a été.

Liens d'intérêts

Les liens d'intérêts peuvent susciter des conflits d'intérêts. Ce sont deux notions liées mais distinctes. Tout lien d'intérêts ne constitue pas un conflit d'intérêts. On veillera à déclarer les liens d'intérêts suivants.

Un lien financier

Quand un des participants au processus éditorial a reçu ou s'attend à recevoir une compensation financière ou des bénéfices, cadeaux, services etc. qui puisse influencer les travaux liés à une publication en particulier.

  • Le financement par des sociétés qui vendent des médicaments ou des instruments médicaux.
  • Les autres sources de financement (agences gouvernementales, associations à but non lucratif, etc.).
  • Les cliniciens sont susceptibles d'être en conflit d'intérêts s'ils sont payés pour des services cliniques en lien avec leurs travaux de recherche (par exemple, produire un article en lien avec une procédure de laquelle ils tirent eux-même rémunération).
  • Les conflits financiers d'intérêts ne se limitent pas qu'aux activités passées aussi à l'attente de récompenses futures, par exemple la validation d'une demande de bourse.
  • L'utilisation à des fins lucratives d'informations obtenues par la participation aux travaux de recherche ou au processus éditorial avant que ces informations ne soient mises à la disposition du grand public, sorte de délit d'initié, est un type particulier de conflit financier d'intérêts qui comprend des implications légales et éthiques.

Une affiliation institutionnelle

Un type de conflit d'intérêts similaire aux conflits financiers, où le chercheur/relecteur (etc.) n'a rien à gagner personnellement, mais travaille pour une entreprise/institution/organisation (etc.) qui a un intérêt particulier à la promulgation de certaines opinions (par exemple, un fabricant de médicaments).

  • Ces conflits peuvent aussi se produire en l'absence d'intérêts financiers, par exemple si un travail de recherche est accompli au nom d'une ONG qui défend une cause.

Des relations personnelles

Quand un lien parental, d'amitié, d'inimitié, etc. vient influencer la prise de décisions.

Les liens familiaux, ou au sein d'un couple ou entre amis proches, peuvent-être si forts qu'il convient de faire automatiquement comme si le lien d'intérêt était réel et avéré.