Lecture critique – Influence des caractéristiques individuelles des professionnels de soins sur leur perception de la culture sécurité

Ana Luisa Van Innis

Ana Luisa Van Innis

Quality and Safety Officer – Paqs ASBL – Clos Chapelle-aux-Champs 30 – Bte 1.30.30 – 1200 Bruxelles – Belgique Autres articles de l'auteur dans Risques et qualité Articles dans PubMeb
Ana Luisa Van Innis

Lecture critique – Influence des caractéristiques individuelles des professionnels de soins sur leur perception de la culture sécurité

Figures RQ_XVIII_3_LC2.pdf

Résumé

Titre de l'article sujet de la Lecture critique Gambashidze N1, Hammer A1, Wagner A2, Rieger MA2, Brösterhaus M1, Van Vegten A3, Manser T4. WorkSafeMed Consortium. Influence of gender, profession, and managerial function on clinicians’ perceptions of patient safety culture: a cross-national cross-sectional study. J Patient Saf. 2021 Jun 1;17(4):e280-e287. Doi : 10.1097/PTS.0000000000000585. 1-Institute for Patient Safety – University Hospital Bonn – Bonn – Allemagne2-Institute of Occupational and Social Medicine and Health Services Research – University Hospital of Tuebingen – Tübingen – Allemagne3-Quality and Patient Safety – University Hospital Zürich – Zürich – Suisse4-School of Applied Psychology – University of Applied Sciences and Arts – Northwestern Switzerland – Olten – Suisse


Objectives. In recent years, several instruments for measuring patient safety culture (PSC) have been developed and implemented. Correct interpretation of survey findings is crucial for understanding PSC locally, for comparisons across settings or time, as well as for planning effective interventions. We aimed to evaluate the influence of gender, profession, and managerial function on perceptions of PSC and on the interplay between various dimensions and perceptions of PSC. Methods. We used German and Swiss survey data of frontline physicians and nurses (n=1 786). Data analysis was performed for the two samples separately using multivariate analysis of variance, comparisons of adjusted means, and series of multiple regressions. Results. Participants’ profession and managerial function had significant direct effect on perceptions of PSC. Although there was no significant direct effect of gender for most of the PSC dimensions, it had an indirect effect on PSC dimensions through statistically significant direct effects on profession and managerial function. We identified similarities and differences across participant groups concerning the impact of various PSC dimensions on overall Perception of patient safety. Staffing and organizational learning had positive influence in most groups without managerial function, whereas teamwork within unitfeedback & communication about error, and communication openness had no significant effect. For female participants without managerial functions, management support for patient safety had a significant positive effect. Conclusions. Participant characteristics have significant effects on perceptions of PSC and thus should be accounted for in reporting, interpreting, and comparing results from different samples.

Article

Le développement d’une culture sécurité (CS) représente de nos jours un des axes primordiaux d’actions des systèmes de santé. Plusieurs outils d’évaluation de cette culture ont été développés et validés. La plupart d’entre eux sont des questionnaires permettant d’explorer la perception des professionnels de soins, notamment médecins et infirmiers, sur la sécurité des soins. Les résultats de ces enquêtes permettent d’analyser divers aspects de la CS (ex : travail en équipe, communication) et mettent en lumière les domaines et les problématiques qui nécessitent d’être améliorés.

Parmi ces questionnaires, l’« Hospital Survey on patient safety culture » (HSOPS), élaboré et validé aux États-Unis par l’Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ) est largement utilisé à travers le monde. Ce questionnaire comporte 42 items, dont la réponse est classée selon une échelle de Likert à 5 points. Ces 42 items sont regroupés selon 12 dimensions : perception globale de la sécurité ; fréquence du signalement des événements indésirables ; attentes et actions des supérieurs hiérarchiques pour la sécurité des soins ; organisation apprenante et amélioration continue ; travail d’équipe dans le service ; liberté d’expression ; retour et communication sur les erreurs ; réponse non punitive à l’erreur ; ressources humaines ; soutien du management pour la sécurité des soins ; travail d’équipe entre les services ; transmissions et transferts.

Bien que la CS soit considérée comme un concept partagé entre les différents membres de l’organisation, le personnel perçoit les différents aspects d’une culture partagée selon leurs caractéristiques individuelles et leurs fonctions. En effet, plusieurs études ont démontré que la perception de la CS pouvait varier significativement selon les caractéristiques des participants, notamment le sexe, la profession et la fonction managériale.

Le principal objectif des enquêtes sur la CS est de mesurer et améliorer progressivement la sécurité des patients. Pour interpréter correctement les résultats obtenus à travers ces enquêtes et ainsi améliorer la culture de sécurité, il est extrêmement important de comprendre et de quantifier l’impact de ces caractéristiques individuelles sur la perception du personnel envers la culture de sécurité. Une meilleure compréhension de cet impact et de ces variations de perception permet de mieux planifier et cibler les actions d’amélioration de la CS.

La présente étude a été réalisée afin de comprendre :

  • l’impact des caractéristiques individuelles, notamment le sexe, la profession et la fonction managériale, sur la perception du personnel envers la CS ;
  • l’impact de ces caractéristiques sur la relation entre les différents domaines de la CS et la perception globale des professionnels sur la sécurité des patients.

Les auteurs ont utilisé les données provenant de deux enquêtes de CS : une enquête réalisée dans deux hôpitaux allemands, entre avril et juillet 2015 (échantillon A), et l’autre enquête réalisée dans un hôpital suisse, entre juin et juillet 2017 (échantillon B). Dans les deux cas, l’HOSPC a été utilisé pour évaluer la CS. Toutes les dimensions ont été évaluées à l’exception de la dimension « Fréquence du signalement des événements indésirables ».

L’échantillon A était composé de 896 médecins et infirmiers et l’échantillon B de 890 médecins et infirmiers. Dans les deux échantillons, il y avait plus de professionnels du sexe féminin, plus d’infirmiers que de médecins et plus de professionnels sans fonction managériale.

Les principaux résultats des analyses menées dans l’étude ont permis de constater que :

  • Les participants ayant une fonction managériale ont signalé une perception plus positive de la grande majorité des dimensions pour l’échantillon A (toutes les dimensions excepté la dimension « Transmissions et transferts ») et de cinq dimensions pour l’échantillon B.
  • Dans les deux échantillons, les infirmiers avaient une perception plus positive que les médecins en ce qui concerne les dimensions « Transmissions et transferts » et « Liberté d’expression » et moins positive des dimensions « Perception globale de la sécurité » et « Travail en équipe entre les services ».
  • Le sexe n’avait pas d’influence directe sur la perception de la CS par les professionnels de santé. Cependant un impact indirect a été démontré, étant donné que les participants du sexe masculin avaient une probabilité plus élevée d’être médecins et d’avoir une fonction managériale.
  • Dans les deux échantillons, les dimensions « Organisation apprenante et amélioration continue » et « Ressources humaines » avaient un impact positif sur la perception globale de la sécurité, en particulier pour les participants n’ayant pas de fonction managériale.
  • La dimension « Soutien du management pour la sécurité des soins » avait un impact positif sur la perception globale de la sécurité par les participants du sexe féminin.

Les résultats de cette étude montrent que les caractéristiques des participants ont un impact non seulement sur leur perception de la CS mais également sur la façon dont ils évaluent la sécurité des patients. La fonction managériale et la profession ont un impact significatif sur la perception de la CS par les participants. Ces résultats sont en ligne avec d’autres études qui ont été réalisées auparavant, démontrant une différence de perception entre les professionnels, selon qu’ils aient ou non une fonction managériale et entre les médecins et les infirmiers. Le sexe des participants n’a pas eu d’effet direct sur leur perception de la CS, cependant un impact indirect a été démontré, dans la mesure où les professionnels de santé du sexe masculin avaient une probabilité plus élevée d’être médecins et d’avoir une fonction managériale que ceux du sexe féminin. Ces résultats peuvent refléter un écart existant entre les hommes et les femmes concernant les postes de direction dans les établissements de santé.

Les auteurs concluent qu’il est important de prendre en compte les caractéristiques individuelles de participants lors de l’évaluation et de la publication des résultats des enquêtes sur la CS. En prenant en compte ces différences individuelles, les leaders en santé pourront mieux évaluer, comprendre et améliorer la CS de leurs institutions de soins.

Citation

Van Innis AL. Influence des caractéristiques individuelles des professionnels de soins sur leur perception de la culture sécurité. Risques & Qualité 2021;(18)3;182-183.

Copyright : © Health & Co 2021.